Les mystères du Paranormal

Les mystères du Paranormal

Votre forum dédié au paranormal et a tout ce qui s'y rapporte !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Drôle de phénomènes
Jeu 3 Déc 2015 - 12:20 par severine52

» Dans l'endroit hanté aimeriez-vous aller?
Lun 20 Avr 2015 - 8:53 par severine52

» courte présentation
Dim 6 Juil 2014 - 20:55 par stella19

» Aide a la présentation
Ven 13 Sep 2013 - 13:00 par delou52

» Anniversaire des membres
Ven 5 Juil 2013 - 22:11 par Elvira

» 2 TABLEAUX codés inconnus de POUSSIN LA CLE d'un grand secret
Sam 1 Juin 2013 - 16:35 par meli88

»  Les Soucoupes Volantes Existent-elles Vraiment ?
Jeu 2 Mai 2013 - 23:14 par Elvira

» leur maison serait hantée
Lun 25 Fév 2013 - 20:11 par delou52

» salut a toutes et a tous
Sam 23 Fév 2013 - 23:23 par jacques83

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Meilleurs posteurs
Luke52
 
delou52
 
damsesII
 
kingdomsymphonya
 
Elvira
 
sassophonie
 
Akira
 
gorbag
 
Anthropia
 
kityms86
 

Partagez | 
 

 La bête du Gévaudan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kingdomsymphonya
Admin
avatar

Messages : 633
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 33
Localisation : South of France

MessageSujet: La bête du Gévaudan   Sam 18 Sep 2010 - 18:58












Il y a des animaux fabuleux qui le sont vraiment - par exemple, jamais persone n'a été mis en présence d'une licorne -, et il y a des animaux qui ont marqué l'histoire de leurs crocs sanglants : plus de deux siècles après sa mort, le souvenir de la bête du Gévaudan fait toujours frissonner.
Aujourd'hui encore, il est vrai, on ne sait pas exactement s'il s'agissait d'un loup ou ... d'une secte !

En juin 1764, une jeune femme est attaquée par la Bête dans la forêt de Merçoire, près de Langogne, alors qu'elle garde ses vaches. Au premier assaut de la Bête, les chiens s'enfuient. Sans les vaches qui, cornes en avant, tinrent le monstre en respect, la jeune femme aurait été dévorée. Repoussée, la Bête revenait à la charge, lançait sa gueule, tâchant d'attraper sa proie, mais elle finit par se décourager devant les cornes des bovins. La jeune femme s'en tira avec quelques coups de griffes, des vêtements déchirés et ... une sainte frousse.

Voilà comment elle décrit la Bête : "De la grandeur d'un veau avec un poitrail fort large, la tête et le col fort gros, les oreilles courtes et droites, le museau comme celui d'un lévrier, la gueule noire et deux dents très longues lui sortant des deux côtés de la gueule, la queue très ramée, très longue, et une raie noire du sommet de la tête à l'extrémitié de la queue. Elle se déplace par bonds jusqu'à 9 mètres."

Dans les mois qui suivent, l'horreur gagne la contrée : des enfants et des femmes sont dévorés, emportés par la Bête. On retrouve des membres, une tête ou un cadavre à demi rongé. Elle s'attaque aux femmes et aux enfants, proies d'autant plus faciles qu'ils opposent peu de résistance et que ce sont eux qui mènent paître le bétail en dehors des villages, à flanc de colline.

Les caractéristiques assez monstrueuses de cet animal, qui s'apparente au loup sans en être tout à fait un, et ses massacres incessants en ont fait très rapidement une bête extraordinaire, diabolique et invulnérable.

Dans les foyers, on commence à parler de la Bête, et la terreur se répand dans l'est du Gévaudan. La famille Denis (le père, la mère, les deux filles, Julienne et Jeanne, âgées d'une vingtaine d'années et les deux fils, Sylvain, dix ans, et Jacques, seize ans) sera douloureusement liée à son histoire, et nous la retrouverons plusieurs fois au prises avec la tueuse.

Les Denis ne sont ni pauvres ni riches. Ils possèdent quelques vaches, quelques moutons et des chèvres, que les enfants ont la charges de mener au pâturage. Ils habitent à Saint-Privat-du-Fau, au pieds des monts de la Margeride, à 1 200 m d'altitude, un peu en retrait du village. A l'automne 1764, ils apprennent les ravages de la Bête dans le haut Allier, de l'autre côté des monts de la Margeride. Elle n'est pas encore chez eux, mais elle ne va pas tarder à se manifester.


Des battues avec des centaines de paysans s'organisent. La Bête, traquée, traverse en une nuit les monts de la Margeride. Elle est maintenant tout près des terres de la famille Denis. Elle recommence ses carnages. La peur s'installe : on se barricade, on n'ose plus mener paître le bétail ni traverser seul les bois. Il faut dire que les paysans de l'époque n'avaient pas d'armes à feu, mais uniquement le pardou, une lame bien aiguisée, le barenclou, une trique garnie de pointes, la fourchine, une fourche à trois dents, et la baïonette, une forte lame emmanchée au bout d'un bâton.

Quelques privilégiés, pourtant, les chasseurs attachés aux nobles de l'endroit, possèdent des armes à feu. On tire la Bête plusieurs fois, mais elle ne semble pas atteinte par les balles, ce qui conforte sa légende.

Ainsi, le 8 octobre 1764, deux chasseurs voient la Bête et la tirent à dix pas. Elle tombe sur le coup, mais se relève aussitôt. Les chasseurs épaulent à nouveau. Elle tombe, se relève encore, entre dans un bois d'une course mal assurée, mais plus rapide que celle de ses poursuivants. Elle reçoit deux nouveaux coups de fusil, chute, se relève encore et s'enfuit. On croit la trouver morte le lendemain. Bien au contraire : non seulement on ne la trouvera pas, mais elle fera plusieurs victimes dasn les jours qui suivront. D'où la légende selon laquelle elle "charmait" les armes à feu.



En novembre 1764, le captaine Duhamel et ses dragons (40 hommes à pieds et 17 à cheval) prennent les choses en main. Duhamel organise d'énormes battues avec des centaines de paysans. Sans succès. Tous les subterfuges sont inutiles. La Bête est beaucoup trop rapide et trop intelligente pour se laisser prendre au piège. Les dragons de Duhamel croiront bien des fois la tenir, sans jamais pouvoir l'abattre.

On accorde de fortes primes pour la capture de l'animal. des chasseurs, motivés par l'appât du gain, viennent de tous les coin de la France. Cette situation dure jusqu'en avril. Les paysans sont excédés par ces dragons inefficaces qui mangent leur pain, piétinent leurs champs et assiègent leurs maisons. La Bête, comme si elle sentait les désaccords entre les hommes, massacre de plus belle au nez et à la barbe des dragons, décidement trop lourdauds.

Revenons à la famille Denis. En mars 1764, Jacques Denis garde des vaches, des chèvres et des mouton près de Malzieu, avec ses deux soeurs, Jeanne et Julienne. Il a allumé un feu à l'abri d'une roche. En surplomb, un petit talus de pierrailles grimpe jusqu'à une pente supérieure. Soudain, Jeanne pousse un cri. La Bête est sur elle et lui happe la tête. elle se débat et roule dans l'herbe dans un corps à corps avec la Bête. Jacques se précipite, fait lâcher prise à la Bête, la projette dans le feu et la maintient sur les braises. La Bête hurle... et s'enfuit.


Jeanne a deux trous sanglants derrière les oreilles, une déchirure à l'épaule. Julienne, qui s'était éloignée, accourt. Le frère et la soeur ramènent Jeanne à la maison. Celle-ci, folle de terreur, ne recouvrera jamais la raison et restera une épave gémissante, avec de soudains accès de terreur qui la feront hurler comme si les crocs de la Bête devaient indéfiniment se refermer sur elle. Julienne ne se pardonnera jamais d'avoir laissé sa jeune soeur seule. Elle dira : "Maintenant, c'est la Bête ou moi !" On la verra arpenter les collines du Malzieu, comme pour provoquer un affrontement mortel.

La réputation de la Bête s'étend non seulement à la cour de France mais aussi en Angleterre, en Allemagne et en Espagne. Le roi délègue Denneval, chasseur réputé pour avoir tué 1 200 loups dans le Gévaudan. Dès février 1765, Denneval est sur place avec six de ses meilleurs limiers.

Jacques Denis, boulversé par sa récente aventure, se joint à Denneval, qui le prend en amitié. Ce dernier change de méthode. Au lieu d'organiser, comme l'avait fait Duhamel, de grandes battues qui ne servent qu'à rendre la Bête de plus en plus émfiante, il préconise de laisser venir celle-ci, de la mettre en confiance et, dès qu'on la signale quelque part, de tenter un encerclement en la faisant pister par les chiens.

Ce stratagème n'aura pas plus de succès que les méthodes de Duhamel. La Bête connaît très bien la région. La topographie accidentée lui permet de défier ses poursuivants. Elle brouille les pistes, entre dans un bois, se cache dans un ravin, traverse une rivière, réapparaît, se tapit dans une genêtière et entraîne à ses trousses, des jours durant, des meutes d'hommes et de chiens qui, épuisés par cette course folle sur un terrain impraticable, cherchent à la nuit tombante à loger chez l'habitant, alors que, de son côté, la Bête trouve encore assez d'énergie pour faire quelques kilomètres et distancer ses poursuivants. Et toujours en laissant sur son passage des enfants égorgés, des corps déchiquetés, des membres épars.

Le nouvel espoir que les paysans mettaient dans l'envoyé du roi s'estompe progressivement. dans les foyers, la peur reprend de plus belle.

Toutefois, un noble des environs, M. de la Chaumette, aperçoit la Bête le 29 avril, entre Rimeize et Saint-Chély, et la tire. La Bête guette un berger non loin de la maison de M. de Chaumette. Il la voit et appelle ses deux frères. Tous trois armés, sortent de la maison et vont s'embusquer au-dessous du pâturage. L'un des trois entre dans le pâturage et pousse la Bête vers ses deux frères. elle se replie. Les deux frères aux aguets la tirent. La Bête s'abat sur le sol et roule deux ou trois fois sur elle-même. M. de Chaumette la tire à nouveau. Se relevant brusquement, elle roule contre un arbre et, cachée aux regards des assaillants, s'enfuit.

D'énormes taches de sang maculent le sol et les buissons alentour, comme si l'on avait saigné un cheval !

La Bête est touchée au col. On la croit morte... Mais ce n'est qu'une fausse joie. Elle ne tardera pas à recommencer ses sanglants exploits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Sam 18 Sep 2010 - 20:05

c'est tout simplement passionnant j'adore cette partie de l'histoire,pas très loin de chez nous avons eu aussi la bète des vosges, mais là rien d'aussi extraordinaire seulement un très gros loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke52
Admin
avatar

Messages : 1117
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 37
Localisation : Langres

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Sam 18 Sep 2010 - 20:10

Moi j'avais entendu dire que la bete du Gévaudan n'était qu'un lion déguisé par son dresseur ... Suis-je le seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-paranormal.forumgratuit.org
Elvira
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 559
Date d'inscription : 13/09/2010
Age : 53
Localisation : Alès

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Sam 18 Sep 2010 - 20:13

Jamais entendue parler de sa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Sam 18 Sep 2010 - 20:14

En décembre 1975, à Rambervillers, des travailleurs forestiers remarquent des empreintes de carnassier qu'ils ne peuvent pas identifier.

En mars 1976, à Domèvre-sur-Durbion, on trouve sept bêtes, des moutons, égorgés. Quelques jours plus tard, ce sont des bœufs à Moriville et encore des moutons à Hadigny-les-Verrières. On accusa la bête d'attaques de poulaillers, de chevaux blessés, d'au moins deux cents moutons égorgés mais aucune attaque contre des personnes[1]. Après une dernière attaque de moutons le 2 juin 1976, on n'entend plus parler de l'animal.

Le retour de la bête
Quelques années plus tard, en 1994, une louve fut affublée à nouveau du sobriquet de « Bête des Vosges ». Elle sévit pendant plusieurs mois, attaque des troupeaux, avant que sa dépouille soit retrouvée en 1995.


http://www.wat.tv/video/legende-bete-vosges-cm1_2frip_.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 12:01

euh...mon pitit luke jcrois que c'est ds le pacte des leux çà...euh...des loups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 12:02

moi je reste sur le père Chastel, jpense que c'est lui la masterpiece de cette histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke52
Admin
avatar

Messages : 1117
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 37
Localisation : Langres

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 12:36

Voila ce que j'ai pu relever :

De 1764 à 1767, deux animaux, identifiés, l'un comme un gros loup, l'autre comme un animal s'apparentant au loup sans en être pour autant (bien qu'appartenant aux canidés), furent abattus[1]. Le gros loup fut abattu par François Antoine, porte-arquebuse du roi de France, en septembre 1765, sur le domaine de l'abbaye royale des Chazes. À partir de cette date, les journaux et la cour se désintéressèrent du Gévaudan, bien que d'autres morts attribuées à la Bête aient été déplorées ultérieurement. Le second animal fut abattu par Jean Chastel, enfant du pays domicilié à La Besseyre-Saint-Mary, le 19 juin 1767. Selon la tradition, l'animal tué par Chastel était bien la Bête du Gévaudan car, passé cette date, plus aucune mort ne lui fut attribuée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-paranormal.forumgratuit.org
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 13:53

ils y a de nombreuses hypothèses, j'ai lue aussi que cette fameuse bète pourrait etre une hyène ramener d'affrique, à cette époque c'était la mode chez les nobles, on appellait ça le cabinet de curiosités. en effet ils acheter des animaux exotiques pour les exibés oui bien les collectionner;Et cette hyène aurait été entre les main d'un noble du pays psycopathe qui après l'avoir dresser pour l'attaque et la mise à mort, auraient été coupable d'avoir masacré touts ces enfants.


Dernière édition par delou52 le Dim 19 Sep 2010 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 13:57

euh...jveux pas faire mon maitre Cappello mais on écrit une hyène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 14:00

bien maitre, autant pour moi,je savait j'avais fais une erreur j'ai tapée trop vite, je vais rectifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke52
Admin
avatar

Messages : 1117
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 37
Localisation : Langres

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Dim 19 Sep 2010 - 20:00

Oui j'avais aussi entendu l'hypothese d'un animal sauvage ramener par des bourgeois ! Je pense que c'est plus probable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-paranormal.forumgratuit.org
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 11:21

je viens de regarder une vidéos sur dailymotion, justement sur ce sujet je vous mets le lien car moi j'ai adorer.
http://www.dailymotion.com/video/xe5ov4_1-10-le-mystere-de-la-bete_news
http://www.dailymotion.com/video/xe5orf_2-10-le-mystere-de-la-bete_news
http://www.dailymotion.com/video/xe5onm_3-10-le-mystere-de-la-bete_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 12:29

excellent, et enplus il y a plein de références à d'autres mystères, merci Del' !!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 13:04

mais de rien, j'ai pas mis encore tous les liens car il y pas mal d'épisodes! je vais les rajouter cet aprèm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 13:13

je viens de tous les regarder,j'aime bien la façon de prospecter, interessant les thérianthropes !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 13:17

et la thèse de l'homme-sauvage, ne m'avait jamais éffleuré l'esprit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 15:17

Moi je reste toujours sur la thérie, du tueur en série( chastel), qui aurait dresser une hyene pour masacré tous ces pauvres gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 40
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   Mar 21 Sep 2010 - 16:41

un ou plusieurs, ake le père Chastel avait des fils et aussi ce lieu est ptetre devenu un"pèlerinage" pr tt les tueurs européens du moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bête du Gévaudan   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bête du Gévaudan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bête du gévaudan
» la bète du gévaudan
» [Livre - Cryptozoologie] La Bête du Gévaudan enfin démasquée ? de Pascal Cazottes
» [Livre - Cryptozoologie] La " Malebête " du Gévaudan par Marc Saint Val
» Les "confrères" de la bête du Gévaudan !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mystères du Paranormal :: Paranormal et occultisme :: Le paranormal dans l'Histoire-
Sauter vers: