Les mystères du Paranormal

Les mystères du Paranormal

Votre forum dédié au paranormal et a tout ce qui s'y rapporte !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Drôle de phénomènes
Jeu 3 Déc 2015 - 12:20 par severine52

» Dans l'endroit hanté aimeriez-vous aller?
Lun 20 Avr 2015 - 8:53 par severine52

» courte présentation
Dim 6 Juil 2014 - 20:55 par stella19

» Aide a la présentation
Ven 13 Sep 2013 - 13:00 par delou52

» Anniversaire des membres
Ven 5 Juil 2013 - 22:11 par Elvira

» 2 TABLEAUX codés inconnus de POUSSIN LA CLE d'un grand secret
Sam 1 Juin 2013 - 16:35 par meli88

»  Les Soucoupes Volantes Existent-elles Vraiment ?
Jeu 2 Mai 2013 - 23:14 par Elvira

» leur maison serait hantée
Lun 25 Fév 2013 - 20:11 par delou52

» salut a toutes et a tous
Sam 23 Fév 2013 - 23:23 par jacques83

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Meilleurs posteurs
Luke52
 
delou52
 
damsesII
 
kingdomsymphonya
 
Elvira
 
sassophonie
 
Akira
 
gorbag
 
Anthropia
 
kityms86
 

Partagez | 
 

 les démons de Loudun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kingdomsymphonya
Admin
avatar

Messages : 633
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 33
Localisation : South of France

MessageSujet: les démons de Loudun   Sam 18 Sep 2010 - 12:54

Les possédées de Loudun

La petite ville de Loudun dans le département de la Vienne compte environ 14 000 habitants, bien que l'on pense que ce chiffre est un peu supérieur à la réalité, à connue en 1632, une des histoires de possession qui fait encore couler beaucoup d'encre. Un film a même vu le jour, son nom : " Les Diables " de Ken Russel sortie dans les salles en 1970.

Le cas de possession de Loudun est dès plus troublant, puisqu'il concerne le couvent des ursulines qui compte dix-sept pensionnaires.

Je vais vous peindre le fond de l'histoire. La petite ville de Loudun vient de connaître une épidémie de peste qui, entre mai et septembre a tué plus de 3 500 personnes. Certaines personnes voient dans ce fléau, un signe de colère divine. Plus que jamais, les habitants croient être maudits des dieux.
Protégée par une double ceinture de murailles, la ville de Loudun est une place forte qui a été attribué à la suite de l'Edit de Nantes de 1598 aux protestants, malgré cela, depuis le début du XVII siècle, la ville connaît une importante contre-offensive catholique, à la pointe du combat, on trouve les moines, Cordeliers et Carmes, mais aussi les Capucins, nouvellement implantés, sous l'impulsion du célèbre père Joseph du Tremblay.
Les jésuites sont eux-aussi des nouveaux venus en Poitou où ils mènent une rude guerre aux protestants tout en essayant de diminuer l'autorité épiscopale.

C'est donc dans cette atmosphère qu'apparaissent les premiers cas de possession.

La nuit du 21 septembre alors que la prieure Jeanne des Anges et deux sœurs se promènent dans le couvent, une ombre leur apparaît. Il s'agit de leur confesseur, le prieur Moussaut, rien d'étonnant me direz-vous, sauf que le prieur Moussaut est mort quelques semaines plus tôt après avoir contracté la peste.

Les nouveaux phénomènes ne se feront pas attendre, en effet, une boule noire vole à travers le réfectoire, un fantôme se promène dans les couloirs.

C'est début octobre que les premiers cas de démence se font sentir. Plusieurs sœurs se roulent par terre, pousse des hurlements sans raison, se contorsionnent dans tous les sens comme si elles souffraient d'épilepsie. Malheureusement, la démence se généralise, tout le couvent est touché, et on commence à parler de possession dans la petite ville de Loudun, la rumeur circule rapidement : Les sœurs du couvent des ursulines sont possédées par le Malin.

Il faut savoir que pour les religieux, Lucifer, ne peut apparaître que s'il a été invoqué. Donc, la première conclusion est rapidement tirée : Un sorcier se cache dans la ville.

Les séances d'exorcisme se suivent et se ressemblent. Ils viennent de la France entière.
Les exorcistes décèlent sur les corps des paroissiennes les démons suivants : Léviathan, Asmodée, Baruch, Béhémot ou Zabulon, mais aussi Concupiscence, Fornication ou Pollution. Ils logent sous les côtes, dans l'estomac, au-dessus ou au-dessous du cœur, dans la tempe, au-dessous du nombril, au milieu du front. Certains sont bavards, d'autres colériques, facétieux, insolents, lubriques.
Pendant ce temps, la ville cherche le sorcier.

Le rebondissement de l'histoire arrive le 11 octobre, lorsqu'une religieuse se disant possédée par le démon Astaroth lâche le nom d'Urbain Grandier, curé de l'église Saint-Pierre du Marché. La rumeur se répand rapidement, la ville a trouvé son sorcier.

Mais qui est Urbain Grandier ?

Urbain Grandier est un étranger pour les habitants de Loudun.
Né en 1590 prés de Sablé, dans le diocèse du Mans, dans une bonne famille bourgeoise.
Son père est notaire royal et sa mère, Jeanne d'Estève, est issue de la petite bourgeoisie locale.

Il entre dans les ordres et reçoit l'ordination à 25 ans, mais demande à prolonger son noviciat de 2 ans, pour approfondir ses connaissances.
Il a 27 ans, en juillet 1617, lorsqu'il prend possession de sa cure à l'église Saint-Pierre du Marché de Loudun.

Mais il n'arrive pas seul dans la petite ville, sa mère, devenue veuve depuis peu de temps, ses deux sœurs et ses trois frères.
Ci-tôt arrivé dans la petite ville, il leur obtient des postes sûrement enviés.
François est nommé premier vicaire à Saint-Pierre du Marché.
René obtient une charge de conseiller de bailliages.
Jean est prêtre libre à Loudun.
Une de ses sœurs est mariée, alors que la dernière, Françoise vit avec sa mère et ses frères.

Urbain Grandier n'est pas simplement un curé, mais il occupe une fonction très convoitée, il est également chanoine de la collégiale Sainte-Croix, avec les revenus liés a ses fonctions.

Mais Urbain Grandier est un grand et bel homme, élégant, vif et intelligent, qui captive son auditoire à chaque fois qu'il apparaît sur la chaire. Il existe des portraits et des témoignages qui nous permet de savoir comment il était physiquement, des yeux noirs, un nez long mais bien fait, il portait une moustache et une barbe en pointe comme la mode de l'époque le désirait.
Cet homme au grand courage comme le décrira l'astronome Ismaël Boulliau qui fut son vicaire dans une lettre adressée au philosophe Gassendi :

Ses sont réelles : il est intelligent, brillant, spirituel, bon théologien et d'une grande générosité. A plusieurs reprises, il a démontré son courage : pendant la terrible peste de 1632, quand il reste au milieu de ses paroissiens alors que tous les médecins de Loudun ont quitté la ville, comme au moment de sa mort.
Mais il y a aussi quelques défauts majeurs, au premier rang desquels il faut citer un orgueil immense, qui le rend incapable d'écouter des conseils de modérations ou de faire des concessions. Urbain Grandier ne sait pas jusqu'où il peut aller trop loin.
On lui reproche son libertinage, et la rumeur circule qu'il court après ses paroissiennes.
Mais les Capucins mettent leurs grains de sel en accusant Urbain Grandier d'être l'auteur des pamphlets haineux contre Richelieu.

Le baron de Laubardemont, commissaire du ministre-cardinal, arrive dans la ville en septembre 1633, mais pour une mission qui n'a aucun rapport avec l'affaire. Il reviendra en décembre avec les pleins pouvoirs, chargés par Richelieu d'instruire le procès de Grandier.

Le lendemain de son arrivé, Laubardemont perquisitionne chez le curé mais n'y trouve rien de compromettant. Il récolte donc des témoignages et des dépositions.
Entre le 4 février et le 11 février, il interroge Urbain Grandier, qui nie tout ce qui lui est reprocher, puis finit par ne plus répondre aux questions de Laubardemont.

Pendant ce temps-là, on vient voir les contorsions des sœurs de la France entière.

Le procès s'ouvre le 8 juillet 1634, douze juges ont été désignés et lisent les comptes rendus d'instruction de Laubardemont. Ils interrogent les possédées et cherchent sur Grandier des marques qui prouveront son appartenance à la sorcellerie.
Ils trouveront une cicatrice sur son pouce, cet endroit devient une ancienne blessure qu'il se serait infligée pour signer de son sang un pacte avec le démon.
L'insensibilité d'une épaule devient la preuve que le Malin s'est emparé de cette partie de son corps et la fait échapper aux lois de la nature.

Le 18 août, à 5 heures du matin, les juges prononce la sentence.

C'est donc 2 heures plus tard que Urbain Grandier sera brûlée après avoir été atrocement mutilé sur la place Sainte-Croix à Loudun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delou52
Poltergeist
Poltergeist
avatar

Messages : 1005
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 43
Localisation : haute-marne

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Sam 18 Sep 2010 - 13:38

Ben tout ça me semble proche d'une conspiration contre cet homme, ça ressemble fort à la chasse au sorcières sauf que là il est seule à se défendre, peut etre de la jalousie, voilà mon avis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 39
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Sam 18 Sep 2010 - 14:12

et les possessions elles se sont arrêtées????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuchsia
Ectoplasme
Ectoplasme
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Dim 3 Juil 2011 - 5:01

Voilà une histoire qui me passionne depuis que je suis enfant !

Je voudrais répondre à Delou qui évoque la conspiration... c'en était une, tout à fait. En fait, il y a eu deux procès : au premier, Grandier a été acquitté. Il a été jugé et condamné à mort moins pour les cas de possession que pour s'être attiré les foudres du Cardinal de Richelieu, qu'il critiquait un peu trop ouvertement. Peu importe alors ce que disaient les Nonnes (qui se sont quasiment toutes rétractées au second procès), le jugement était déjà connu, il fallait le faire taire, tout simplement, il dérangait.

DamsesII : c'est là le plus "drôle" ! Les possessions ne se sont pas arrêtées tout de suite. Il semble que ça s'est arrêté progressivement pour les nonnes mais pas pour Jeanne des Anges, il a fallu qu'on lui envoie le père Surin (qui avait des méthodes plutôt modernes pour l'époque, basées sur l'écoute). Elle aurait eu ensuite plusieurs stigmates, sans compter sa chemise (sur laquelle Saint Joseph, venu la visiter, aurait laissé quelques gouttes d'huile sainte parfumée) que tout le monde voulait toucher car bien évidemment (même Richelieu, pour ses hémmoroïdes), cette chemise bénie pouvait accomplir des miracles. Elle est passée du statut de possédée à celui de quasi-sainte, en très peu de temps.
La petite chose étonnante, c'est qu'une fois que Jeanne se soit sentie beaucoup mieux, le père Surin, lui, tomba dans une longue dépression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kingdomsymphonya
Admin
avatar

Messages : 633
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 33
Localisation : South of France

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Dim 3 Juil 2011 - 11:48

Merci beaucoup pour ces précisions Fuchsia!!!! cette histoire, (trouvée au hasards de mes recherches sur le net), est tres interessante, et merite des approfondissements^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke52
Admin
avatar

Messages : 1117
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 36
Localisation : Langres

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Dim 3 Juil 2011 - 14:16

Ca me fait penser a la chasse aux sorcieres de Salem ! Sauf que la c'est un homme que l'on vise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mystere-paranormal.forumgratuit.org
damsesII
Admin
avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 39
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Dim 3 Juil 2011 - 20:07

les hémmoroides de Richelieu pi

merci pour ces détails encore plus intrigants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fuchsia
Ectoplasme
Ectoplasme
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Lun 4 Juil 2011 - 0:53

Pauvre Richelieu ! J'espère vraiment pour lui qu'il n'avait pas à mettre en contact la partie de son corps avec la chemise ! Laughing
En tout cas, ça me fait beaucoup plaisir d'en parler avec des amateurs, parce que rares sont mes amis à s'y intéresser. A part mon frère.

Vous connaissez peut-être l'adaptation de Ken Russell à ce sujet ? Les Diables, un film très fort, très spécial aussi - et peut-être pas la tasse de thé de tout le monde, certains le détestent. Mais Russell n'y va pas pas de main morte, c'est le moins que l'on puisse dire !

Quant aux Sorcières de Salem, c'est un sujet très intéressant aussi. Terriblement effrayant, aussi. pkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kingdomsymphonya
Admin
avatar

Messages : 633
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 33
Localisation : South of France

MessageSujet: Re: les démons de Loudun   Lun 4 Juil 2011 - 12:27

Salem, mon sujet de prédilection avec le spiritisme, j'ai d'ailleurs la franche certitude d'avoir était brulée sur un bucher a cette époque la, tout comme j ai la certitude d'avoir été templier, (y'a des choses que l on sait sans savoir comment ni pourquoi, de façon, innée, je dirai, pour moi des réminiscences de vies passées....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les démons de Loudun   

Revenir en haut Aller en bas
 
les démons de Loudun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PAZUZU Démons ou Ange ??
» Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)
» Les démons aussi croient en Dieu !
» Les visiteurs du moyen âge: Les démons
» Cherche neurologue dans la région la louvière, mons,st luc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les mystères du Paranormal :: Paranormal et occultisme :: Le paranormal dans l'Histoire-
Sauter vers: